24,90 €

Réf. : liv-0041  (Livres)

  • ISBN : 978-2-9551036-4-7
  • Nombre de pages : 284
  • Format : A5
  • Reliure : couverture pelliculée dos collé

ETRE RECONNUE

pdfp. 64 Les vêtements...enfants autistes p. 66.m4a pdfp. 66 Il arrivait...des gauffres.m4a pdfp. 76 En hiver...brise marine. p. 77.m4a pdfp. 79 Mes balades...faire confiance.m4a pdfp. 84 Une fois...à eux.m4a pdfp. 84-85 Bien d'autres...ma chambre..m4a pdfp. 86 Je devais...impulsifs..m4a pdfAnlor extrait chapitre 5.m4a pdfp. 87-88 Je me...réconfortée..m4a pdfp. 103-104-105 J'ai fêté...coupable..m4a pdfp. 107-108 Dans le feu...mes ressentis..m4a pdfp. 115 Au lieu...rejetée..m4a pdfp. 115-116 Pour prendre...en plastique..m4a pdfp. 118 Finalement...comparaison..m4a pdfp. 116-117 La cité U...du tout..m4a pdfp. 118-119 Le diplome...convenait pas..m4a pdfp.66 C'est avec...pour beaucoup d'enfants autistes p.67.m4a pdftennis et vie sociale.m4a pdfp. 118 Finalement...comparaison..m4a pdfp. 123 J'ai émigré...autre planète..m4a pdfp. 124-126 Dans les salles...des amies.Recording.m4a pdfp. 124-126 Dans les salles...des amies.Recording.m4a pdfp. 168-169 Cette experience...me hantait..m4a pdfp. 167-168 C'étais la rentrée...professeur de français..m4a pdfp. 243-244 Quand j'étais...une fois par jour..m4a pdfp. 242-243 Mon odorat...endurer cela..m4a pdfp. 244 Je ne...quelque part..m4a pdfp. 245 Bien que...episode..m4a pdfp. 245-246 Je faisais...autre chose..m4a pdfp. 271 Sans que...stressant..m4a pdfp. 272-273 Plus de seize...autrui..m4a pdfp. 273-274 C'est essentiell...en public..m4a pdfp. 273-274 C'est essentiell...en public..m4a pdfp. 274 Au début...aide..m4a pdfp. 168-169 Cette experience...me hantait..m4a pdfp. 243-244 Quand j'étais...une fois par jour..m4a pdfp. 271-272 Ma psy...au placard..m4a
ETRE RECONNUE d'Anlor DAVIN 
Ce livre témoigne du combat d’une femme autiste pour être « reconnue » mais aussi comprise et respectée.

Anlor Davin a grandi dans une petite ville balnéaire du sud-ouest de la France. Composant dès l’enfance avec le chaos sensoriel qui la submergeait et son manque d’aisance relationnelle, elle s’efforçait de trouver une cohérence aux choses et y était à bien des égards parvenue, poussant même sa pratique du tennis de compétition au niveau national. Ce n’est que bien plus tard qu’elle découvrira son autisme. 

Sans mettre encore un mot sur sa perception brouillée du monde, Anlor Davin émigre aux États-Unis, relevant ce défi de devoir survivre dans une nouvelle culture, une nouvelle langue. Elle enseigne le français dans des quartiers sud de Chicago réputés pour leur violence, se marie, a un enfant, se prenant même à rêver de passer un jour pour une personne « ordinaire ».

Ces efforts pour compenser au quotidien son autisme la font basculer dans une spirale qui la prive à la fois de son mari et de son enfant. C’est là qu’elle découvre la méditation zen. Les rencontres qui s’ensuivront l’aideront à reconstruire lentement sa vie dans la pleine acceptation de son autisme.

Anlor Davin accompagne aujourd’hui d’autres personnes autistes dans la découverte de leur différence et une pratique de la méditation qui les aide à mieux vivre et s’épanouir.